La course off-road, une pratique intense qui demande beaucoup de sécurité

Vous connaissiez le running sur des pistes visibles en pleine nature. Aujourd’hui, cette pratique est de plus en plus démodée et se fait progressivement remplacée par la course off-road ou le trail. C’est aussi une course qu’on appelle running et qui permet de courir dans des sentiers accidentés en pleine forêt, ou de courir à une vitesse assez intense, en pleine montagne. Ce qui demande au sportif d’être vigilent question sécurité.

les consignes pour commencer la course off-road

On peut mélanger le trail ou course off road avec la course de fond. Cependant, ces deux pratiques sont très différentes. En effet, en course de fond, la piste est bien visible et facile à courir. En trail, cette dernière est beaucoup plus accidentée et demande une plus grande force physique. En d’autres termes, si le coureur pratique en pleine montagne, il peut s’attendre à des pistes bien plates pour ensuite se trouver sur des terrains caillouteux, en pente ou devant un trou qu’il devra sauter. Il doit donc, se préparer à toutes sortes d’obstacles durant sa course. Pour ce faire, le sportif doit renforcer au maximum son endurance. Et comme le type de terrain peut changer d’un moment à un autre, il doit aussi avoir la puissance nécessaire pour contourner ou faire face à l’obstacle. Ainsi, pour éviter les accidents et afin de bien s’échauffer, il est conseillé de choisir des sentiers faciles maitrisés pour commencer, avant d’accentuer l’exercice.

Les équipements nécessaires pour la pratique du trail

Le type et la qualité des chaussures sont très importants en trail ou course off road. Ces dernières doivent être suffisamment épaisses pour éviter de sentir les cailloux et autres éléments dérangeants sur le sentier, mais bien fines avec des tiges hautes pour faciliter le déplacement et la course. Par ailleurs, avant se lancer, il est préférable de connaitre le type de sentier à parcourir afin de choisir les bonnes chaussures. Concernant les vêtements, le mieux c’est de mettre un survêtement imperméable sur un t-shirt ou un débardeur très léger. Le trailer devra également s’équipé d’un sac à dos où il peut apporter de l’eau, des barres énergétiques, etc. En effet, la pratique se fait en pleine nature et donc, loin des épiceries et autres points de restauration où se ressourcer.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *