Casque de vélo : les critères de choix qu’il faut connaitre

Que vous rouliez sur une piste ou sur la route, la pratique du vélo requiert le port d’un casque. C’est un équipement indispensable qui permet d’optimiser la sécurisation du cycliste. Le casque doit aussi pouvoir fournir un certain confort et un aérodynamisme suffisant pour ne pas entraver l’effort effectué par le sportif. Les casques de vélos se déclinent en de nombreux modèles sur le marché. Le choix peut être compliqué, mais vous pouvez vous référer aux critères ci-dessous pour vous aider.

La taille et le réglage

Avant tout, votre casque de vélo doit être adapté à votre tour de tête. Trop petit, il ne rentrera pas ou confinera votre tête. Trop grand, il risque de vous gêner dans vos mouvements et de ne pas vous apporter une sécurisation. Ainsi, que vous achetiez un casque de vélo pour vous ou un équipement de protection pour enfants, n’hésitez pas à l’essayer sur votre tête ou celle de votre enfant pour voir s’il est bien ajusté. Normalement, cet équipement doit suivre le moindre de vos mouvements sans osciller. Par ailleurs, la plupart des modèles disponibles sur le marché sont équipés d’une mousse intérieure qui optimise le confort. En général, il est possible de régler les sangles du casque de manière à le maintenir au plus près de votre boîte crânienne. Cela vous permet de vous assurer que la forme du casque s’adapte bien à celle de votre tête. Assurez-vous aussi que l’accessoire est bien positionné de sorte qu’il vous fournisse une bonne protection tout en vous laissant une bonne visibilité. Vous devez également le porter bien droit, sans qu’il penche trop en avant ou trop en arrière.

Un casque pour quelle pratique ?

Les modèles de casques de vélo varient selon les activités que vous voulez faire. Si vous ne prenez votre deux-roues que pour effectuer de petites balades ou des sorties de temps en temps, vous pouvez opter pour des casques VTT classiques.
En revanche, si vous pratiquez du vélo sur piste ou des courses contre la montre, vous devrez utiliser un casque spécifique. Les modèles adaptés à ce type de pratique jouissent d’un excellent aérodynamisme, mais ils sont souvent peu aérés. Ils sont surtout conçus pour des courses sur de courtes distances effectuées à grande vitesse.
Si en revanche vous pratiquez du vélo sur de longues distances, il est préférable de choisir un modèle plus léger et plus aéré. Étant donné que vous serez amené à porter le casque plusieurs heures de suite, il est important que celui-ci puisse offrir le maximum de confort.
Ceux qui pratiquent des enduros, des descentes, des free-ride, etc. peuvent quant à eux, se tourner vers les caques VTT intégraux.

D’autres éléments à prendre en compte

La résistance du casque est évidemment un élément à ne pas négliger lors de votre choix. Privilégiez les équipements faits en polycarbonate ou ABS. Certains modèles peuvent également disposer de pièces en carbone qui viennent renforcer les coques. Côté protection, un casque équipé d’une visière peut s’avérer pratique surtout si vous utilisez un VAE. La visière vous protégera de la poussière, des projections, des insectes, du soleil et du vent. Afin de jouir d’une visibilité optimale sur la route, vous pouvez choisir un casque muni d’un système d’éclairage LED intégré.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *