Les informations à savoir sur la hernie discale

La hernie discale est un terme médical qui désigne une douleur au niveau de la colonne vertébrale. Ces maux proviennent principalement de l’usure ou de la déformation des disques qui séparent les vertèbres. Cette maladie est de plus en plus répandue chez les patients de tout âge. Voici quelques informations essentielles à savoir concernant la hernie discale.

Les symptômes

La hernie discale résulte souvent d’un traumatisme (chute, blessure, etc.), d’un effort physique intense ou d’une mauvaise posture, notamment lors de la conduite d’une moto ou d’un vélo. Elle se manifeste de différentes manières chez les patients. Le plus souvent, l’individu ressent des douleurs intenses dans la zone lombaire, plus précisément au bas du dos. Les nerfs dans cette zone sont donc fortement irrités, d’où l’apparition d’une forte douleur. La hernie discale peut même entraîner des sensations inconfortables au niveau des jambes : engourdissement, fourmillement, crampes musculaires, etc. Dans les cas les plus graves, les patients peuvent être victimes d’une perte partielle de la mobilité et de la sensibilité. Un traitement adéquat s’avère indispensable pour éviter que la maladie ne s’aggrave davantage.

Le diagnostic médical

Il faut avant tout préciser que les douleurs lombaires ne doivent pas être associées systématiquement à la hernie discale. Le médecin est le seul à pouvoir préciser la nature exacte de la maladie, et ce, après un diagnostic médical approfondi : consultation, test de sensibilité et de mobilité, examen d’imagerie complémentaire (radiographie, IRM ou scanner), etc. Lors de l’échange, le professionnel médical interroge longuement le patient afin de déterminer les éventuelles causes de la douleur au niveau du bas de dos ou des zones alentour. En effet, l’effort physique intense, les blessures ainsi que les mauvaises chutes constituent les principales causes de la hernie discale.

Les méthodes de traitement

Il existe différentes approches médicales visant à traiter la hernie discale. Pour choisir le traitement adéquat, le médecin prend en compte plusieurs critères comme la gravité de la maladie ainsi que le profil et les antécédents médicaux du patient. Voici quelques exemples de soins :

– La physiothérapie :

Cette méthode, alliant des techniques d’ostéopathie et de massothérapie, a pour but de soulager les douleurs ainsi que d’améliorer la mobilité du corps (jambes, bras, cou, dos, etc.). Elle propose ainsi un traitement axé sur les manipulations du corps au niveau de la zone dorsale et lombaire. Trouvez plus d’informations ici sur comment la physiothérapie aide à soulager une hernie discale. En tout cas, si le patient a subi de graves séquelles, le médecin peut recommander des séances de réadaptation dans les centres spécialisés en physiothérapie.
Chez les sportifs, le corps est mis à rude épreuve durant les séances d’entraînement et les compétitions. Or, un effort physique intensif peut réveiller et même aggraver les douleurs relatives à la hernie discale. Un suivi personnalisé d’un médecin spécialisé en physiothérapie s’avère donc indispensable pour les sportifs.

– Les médicaments :

Pour diminuer les souffrances physiques ressenties par le patient, le médecin prescrit souvent des anti-inflammatoires ou des analgésiques. Il existe également des remèdes naturels contre la lombalgie et la sciatalgie. Dans certains cas, notamment lorsque la douleur est difficilement supportable et qu’aucun traitement ne semble fonctionner, certains médecins conseillent aux patients de se faire opérer.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *